L’HISTOIRE DE BONHÂME DE HAMELINMD

L’approche Bonhâme de Hamelin a débuté par le concept Bonhomme que Nathalie Hamelin a imaginé en 2006 alors qu’elle était dans le cursus de Praticien en PNL. L’illumination se fit à travers l’étude du concept de la pyramide de Dilts, le modèle des niveaux logiques formalisé par le chercheur américain Robert Dilts, modèle inspiré des travaux des niveaux d’apprentissages de Gregory Bateson.

Un besoin de synthèse pour mieux comprendre le client et la programmation neuro-linguistique a été l’élément déclencheur du premier questionnement de Nathalie Hamelin : « Est-ce possible que les niveaux logiques soient reliés à notre pensée, à notre langage verbal et à notre gestuelle, tout comme nos trois sens, le visuel, l’auditif et le kinesthésique ? »

L’exploration d’une nouvelle approche a débuté à cet instant. À travers des séances de coaching de ses clients et de l’enseignement à ses étudiants de l’Institut Coaching International (ICI), Nathalie Hamelin écoute le langage verbal, observe la gestuelle, valide son écoute avec les niveaux logiques et calibre les ancrages gestuels de la personne. Ses expériences et ses recherches confirment la création de son tout premier bonhomme allumette, lequel arbore les niveaux logiques dans le corpsMD. Depuis ce jour, des milliers de bonhommes se sont dessinés à travers ses études, son enseignement et ses coachings comme une synthèse vivante de la structure organisationnelle de la pensée du client.

Des bonhommes personnels, des bonhommes professionnels, des bonhommes de groupe et des bonhommes d’organisation ont vu le jour depuis plus de 11 ans. Le premier bonhomme a certes été la naissance du sien. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Nathalie Hamelin a inconsciemment participé à la conception de son bonhomme pour sa propre évolution. Ce besoin de comprendre ses schémas mentaux était nécessaire pour mieux appliquer son art de coacher et d’enseigner.

Nathalie Hamelin a par la suite voulu valider scientifiquement son bonhomme. C’est avec le chercheur et professeur en psychologie Yves-André Féry de Paris qu’elle décide de travailler en 2014. À travers une validation scientifique, monsieur Féry dresse une étude démontrant que les gestes sont à l’origine du langage parlé. Entre autres, il démontre que les gestes déictiques sont les gestes en lien avec le niveau de conscience de l’environnement et sont toujours pointés vers l’extérieur. Il valide également les ancrages gestuels du corps qui eux sont orientés vers soi et sont en lien avec les six autres niveaux de conscience, les comportements, les capacités/ stratégies, les croyances, les valeurs, l’identité et le sens. Il va même jusqu’à valider qu’il n’y a pas de différence dans le nombre de mouvements accompagnant le discours autant des personnes voyantes que des personnes aveugles de naissance.

La plus récente étape est celle de la manifestation de Bonhâme de Hamelin. Cette étape survient en novembre 2016 où Nathalie assiste à un atelier et s’éveille à une grande réflexion philosophique où Bonhomme n’existe plus l’instant d’un moment. Elle doit réfléchir à : « Qui être ici et maintenant ? » et laisser-aller tout le système de croyances de Bonhomme, ses valeurs, son identité, ses histoires pour laisservenir les besoins de son âme et laisser venir la deuxième illumination, la création des dix phases qui donnent naissance à Bonhâme. Toujours enseignante à l’ICI, Nathalie décide de changer un module complet dans le parcours de sa cohorte des coachs étudiants intitulé « Vers sa mission ». Les coachs étudiants ont à laisser-aller toutes leurs histoires en silence durant trois jours pour laisser-venir leur Bonhâme. C’est ainsi que l’approche Bonhâme de Hamelin, les dix phases de la personnalité à la grande sagesse, voit le jour dans toute sa puissance.

« C’est en marchant sur mon chemin d’évolution que je me suis imaginée en
tenant fermement mon Bâton de pèlerin symbolisant Bonhomme, un lien
qui s’est créé entre lui et moi et qui est toujours présent aujourd’hui ! »

Nathalie Hamelin